Les bienfaits du golden milk ou lait doré

Jean-Philippe par Jean-Philippe Leclère le

Le golden milk ou lait doré est une boisson traditionnelle indienne à base de lait vache infusé avec les épices curcuma, gingembre et cannelle. Ces épices sont réputées pour leurs vertus antioxydantes et anti-inflammatoires, ce qui en fait une boisson excellente pour la santé. Dans sa version végétarienne le golden milk est réalisé avec du lait végétal.

Si vous désirez booster votre cétose à l'aide de ce nectar, consultez cette recette de golden milk protéiné qui est un moyen merveilleux d'inclure le multi-collagène Nutribe dans votre routine quotidienne.

Dans cet article vous allez découvrir les bienfaits sur la santé des épices curcuma, gingembre et cannelle

Le curcuma

Le curcuma est la racine séchée de la plante curcuma longa qui donne sa couleur jaune intense au golden milk. Le curcuma possède trois principes actifs nommés curcuminoïdes dont la curcumine, au large éventail d'effets thérapeutiques2.

Antioxidant. La curcumine exerce une effet antioxydant qui protège les cellules contre les dommages des radicaux libres. Son mécanisme d'action indirect n'a été découvert qu'assez récemment3.

Elle agit notamment en activant l'hème oxygénase, une enzyme antioxydante qui protège la cellule contre le stress oxydatif. Ceci a été démontré au niveau des cellules endothéliales vasculaires qui couvrent l'intérieur des artères et qui contrôlent le tonus vasculaire. L'hème oxygénase est donc un élément important de l'effet cytoprotecteur médiée par la curcumine.

Anti-inflammatoire.  Il a été montré que la curcumine abaisse le niveau d'histamine et en augmente la production de cortisone naturelle par les glandes surrénales4

Ses propriétés anti-inflammatoires peuvent être attribuées à sa capacité à inhiber à la fois la biosynthèse des prostaglandines inflammatoires de l'acide arachidonique et la fonction des neutrophiles durant les états inflammatoires5.

Hépatoprotecteur. La curcumine est capable de protéger le foie d'un certain nombre de composés toxiques. C'est le cas du paracétamol6, de l'aflatoxine de l'Aspergillus7, une moisissure pathogène qui infectent couramment les graines et les oléagineux. L'effet hépatoprotecteur du curcuma résulte principalement de ses propriétés antioxydantes et de sa capacité à diminuer la formation des cytokines pro-inflammatoires décrites précédemment.

La curcumine possède une activité cholérétique. Elle augmente la production et la solubilité de la bile, l'excrétion des sels biliaires, du cholestérol et de la bilirubine ce qui peut être utile dans le traitement des calculs biliaires8.

La cannelle

À découvrir bientôt.

Le gingembre

À découvrir bientôt.


Références