Votre panier

Le régime cétogène au secours de l'épilepsie

En bref

  • L'épilepsie regroupe plusieurs pathologies neurologiques distinctes.
  • Les traitements contre l'épilepsie sont inopérants dans 30% des cas. Pourtant, depuis le début du XXème siècle une alternative naturelle efficace existe sous la forme d'un régime riche en graisses et pauvre en glucides.
  • Au cours des dernières années, le régime cétogène est passé du statut de traitement alternatif non éprouvé à celui de traitement médical non pharmacologique établi.
  • Le régime cétogène prévient les crises, mais protège également les neurones durant les crises.
  • Sa variante intégrant l'huile MCT permet une plus grande diversité nutritionnelle et limite le risque de carences.

L'épilepsie n'est pas une seule et même maladie mais le regroupement de plusieurs pathologies neurologiques qui ont pour point commun une activité électrique anormale des neurones. Elle est très répandue puisqu'elle toucherait environ une personne sur cent en France.

Les symptômes de l'épilepsie sont multiples. Elle n'entraine pas systématiquement de spasmes et des convulsions. Bien qu'il existe bon nombre de traitements anticonvulsifs, dans 30% des cas ils peinent à supprimer les crises et comportent des effets indésirables 1. Les conséquences sur la vie des personnes touchées et leur famille sont importantes.

Histoire du régime cétogène

Du jeûne au régime cétogène

Le jeûne est employé pour traiter l'épilepsie depuis l'Antiquité. Dans Épidémies, Hippocrate vers -400 av. JC fait référence à un homme qui guérissait de l'épilepsie lorsqu'il ne consommait ni nourriture ni boisson.

Les premières publications scientifiques traitant des bienfaits du jeûne sur l'épilepsie datent de la fin du 19ème siècle. À cette époque c'est le bromure qui était utilisé pour traiter la maladie mais il présentait des effets secondaires importants.

En 1911, le médecin hygiéniste français Guillaume Guelpa qui soignait ses patients diabétiques à l'aide d'une cure hypocalorique 1 , s'associe avec son collègue psychiatre, le Dr. Marie, pour tester son efficacité sur l'épilepsie. 

Durant les années vingt, les docteurs Cobb et Lennox (fondateur de l'American Epilepsy Society et premier éditeur du journal Epilepsia) de la Harvard Medical School mènent plusieurs études sur les effets du jeûne et du régime cétogène avec des observations importantes sur les corps cétogènes 2,3.

En 1921 le docteur R.M. Wilders de la Mayo Clinic (Rochester, USA) propose avec succès le régime cétogène à la communauté médicale comme moyen de soulager les crises chez les enfants. La pratique du régime cétogène se répand à travers le monde où il est largement pratiqué durant les années 20-30.

Malheureusement, lorsque de nouveaux antiépileptiques se sont imposé quelques années plus tard, le régime cétogène a reçu moins d'attention du public. À quelques exceptions près, l'ensemble des services hospitaliers qui le pratiquaient ont progressivement abandonné sa mise oeuvre.

La renaissance du régime cétogène

Durant les années 70, le professeur S. Livingston pratique avec succès le régime cétogène avec ses patients au sein de l'Hôpital Johns Hopkins (Baltimore, Maryland, États-Unis). Dans une publication de 1972, il rapporte que sur plus de 1000 personnes traitées à l'aide du régime, 52% sont sans crise et 27% ont en amélioration.

Logo de la Charlie Foundation

Au cours des années 90, le régime cétogène revient sur le devant de la scène à la faveur de publications scientifiques et des efforts médiatiques du réalisateur Jim Abrahams, père de Charlie un enfant épileptique résistant à l'ensemble des traitements disponibles. Charlie est pris en charge à l'age de deux ans au Johns Hopkins Hospital. Il est rapidement sans crise. Cette réussite fait l'objet d'un programme télévisé sur NBC et d'un film First do not harm (Au risque de te perdre) dirigé par le réalisateur. Une association, la  Charlie Foundation est créée dans le but de faire connaitre le régime cétogène aux parents d'enfants épileptiques et aux diététiciens.

Dès lors le régime cétogène est de nouveau adopté par la communauté médicale comme forme de traitement des épilepsies pharmaco-résistantes.

Aujourd'hui on trouve à nouveau des services hospitaliers spécialisés qui enseignent ce régime alimentaire aux épileptiques, mais les besoins sont énormes et il faudrait un service dans chaque hôpital pour couvrir l'ensemble de la population.  

Pourquoi le régime cétogène est efficace

Le régime cétogène fonctionne sur tous les types d'épilepsie. Il est utilisé aussi bien chez l'adulte que chez l'enfant et même chez le nourrisson.

Un régime qui reproduit en partie les effets du jeûne

Lors d'une période de jeune prolongée, les calories nécessaires au fonctionnement des cellules sont puisées dans les graisses stockées. Ceci permet d'assurer les fonctions physiologiques du corps tout entier et d'avoir une activité physique et mentale normale.

Ce qui se passe en régime cétogène est assez comparable. Une personne consommant très peu de glucides mais compensant avec une quantité importante d'aliments gras pour couvrir ses besoins journaliers, va obliger son corps à utiliser les graisses comme source d'énergie principale. La seule différence réside dans le fait que ce sont cette fois-ci les graisses de l'alimentation dès qu'elles sont digérées.

Le rôle des cétones

La majeure partie des cellules sont capables d'utiliser les graisses pour fonctionner (on parle d'oxydation). Ce n'est pas le cas du cerveau qui utilise à la place les cétones, des molécules que produit le foie à partir des acides gras. Ces molécules sont au nombre de trois. D'un coté l'acétylacétone (AcAc) et le beta-hydroxybutyrate (bHB) qui participent au métabolisme énergétique. De l'autre l'acétone qui en raison de son état gazeux est libéré par la respiration.

    On a d'abord pensé que seul l'acétone était responsable de l'effet du régime cétogène sur les différents types d'épilepsies 4. Des scientifiques ont étudié son association avec des molécules pharmaceutiques, et dans certains cas cela améliore l'efficacité du traitement 5.

    Avec la mise sur le marché des esthers de cétones les recherches sur les cétones se sont multipliées ses dernières années, et il apparaît que le bHB exerce également une activité antiépileptique 6.

    dessin de cerveau transparent

    Les mécanismes par lesquels les cétones sont bénéfiques pour l'épilepsie sont complexes et restent en cours d'étude 7:

    • Impact sur la synthèse des neuromédiateurs ou sur leur récepteur (notamment le GABA),
    • Métabolisme énergétique des cellules cérébrales,
    • Modification des caractéristiques électriques des neurones,
    • Effet antioxydant au niveau des mitochondries (les centrales énergétiques des cellules) 

    Le régime cétogène dans l'assiette

    En régime cétogène classique la part des graisses représente 80% de la ration alimentaire (en poids des aliments). Les 20% restants se répartissent en 15% pour les protéines, et seulement 5% pour les glucides. On parle de régime cétogène 4 pour 1 (4:1) car 4 cinquièmes des apports sont constitués de graisses.

    Les menus sont préétablis par des diététicien, lesquels forment les patients et les familles. La répartition des apports entre les différents macro-nutriments est calculée très précisément en fonction du seuil de tolérance du patient. Les aliments sont pesés au gramme près.

    L’inconvénient majeur du régime cétogène réside dans les restrictions qu'il impose. Les céréales, les féculents et la grande majorité des fruits sont exclus du régime. Sont autorisés, certains légumes verts et les fruits de type baie (framboises, myrtilles, groseilles...).

    Cependant, une étude de 2007 a montré que les enfants atteints d'épilepsie présentaient naturellement une préférence pour les aliments gras et faiblement glucidiques 8. Ils seraient donc sensibles à ce que ce type d'alimentation peut leur apporter.

    Le régime cétogène MCT

    Le manque de variétés des repas et l'organisation qui en découle sont les principaux obstacles au suivi du régime cétogène par les familles. 

    Pour pallier cette difficulté, le neurologue pédiatrique Peter Huttenlocher à proposé en 1971 une variante du régime cétogène à base d'huile MCT. Grâce aux propriétés particulières des acides gras à chaîne moyenne, cette variante du régime intégrant une part d'huile MCT permet plus de glucides en conservant l'état de cétose 9.

    Dans le régime cétogène MCT 70% des apports énergétiques (en kcal) proviennent des graisses contre 90% en régime cétogène 4:1. Ceci profitent aux protéines et aux glucides, dont la part est augmentée: 10% pour les protéines et 15 à 20 % pour les glucides.

    Comparaison des apports du régime cétogène et du régime cétogène avec MCT

    Aussi efficace que le régime cétogène

    Dans une publication de 2008 parue dans la revue Epilepsia, la diététicienne et spécialiste du régime cétogène MCT, Christina Liu du Département de Neurologie à l'Hospital for Sick Children de Toronto (Canada), décrit les résultats obtenus sur ses patients soumis au régime cétogène MCT.

    Elle explique notamment qu'avec un ratio cétogène de seulement 1,2 pour 1 (rapport entre le poids des lipides et celui des glucides ajouté à celui des protéines), le régime MCT parvient à d'aussi bons résultats que le régime cétogène classique.  Selon ses chiffres, 21% des participants n'ont plus de crises, 19% ont un taux de réduction des crises supérieur à 90%, et 42% un taux supérieur à 50%, tandis que 7% des patients ont stoppés l'étude à cause d'inconfort digestif.

    La diététicienne se félicite de la superbe efficacité du régime et de ses effets secondaires minimes : "Le régime MCT permet des portions plus grandes avec plus de fruits et légumes. Les patients consomment plus de nourriture, ont une meilleure croissance et ont moins besoin de compléments alimentaires". Elle note également moins d'incidents de type calcul rénal, hypoglycémie, acidose, constipation, problème osseux et retard de croissance.

    À lire sur le sujet: Les propriétés antiépileptiques des acides gras C8-C10

    Mise en oeuvre du régime cétogène MCT

    Le régime consiste en trois repas et trois encas plus des compléments alimentaires.

    En phase d'optimisation, la consommation d'huile MCT est répartie dans la journée en fonction des heures de survenue des crises, ce qui augmente l'efficacité du régime.

    Dans ce régime, plus que la quantité totale de matière grasse c'est la part d'huile MCT qui est la variable d'ajustement pour contrôler les crises. 

    La quantité d'huile MCT qu'il nécessite d'absorber peut être un problème car tout le monde ne la tolère pas au niveau digestif. Elle est donc consommée durant les repas et sa part est augmentée de manière progressive pour permettre au système digestif de s'habituer.

    Mise en garde

    Il existe une contre-indication concernant les personnes suivant un traitement médicamenteux au valproate. Celles-ci ne doivent pas consommer l'huile MCT, en raison d'une interaction pouvant provoquer une insuffisance hépatique.

    Quelques hôpitaux utilisant le régime cétogène pour le contrôle de l'épilepsie:

     Hôpital Localité
    Hôpital Necker Paris
    CHU Hôpital Robert Debré Paris
    Centre hospitalier Lyon Sud Lyon
    CHU de Hautepierre Strasbourg
    Great Ormond Street Hospital for Children
    Londres (UK)
    Lurie Children's Hospital Chicago (USA)
    Johns Hopkins Hospital Baltimore (USA)
    Le Bonheur Children's Hospital Menphis (USA)
    Hospital for Sick Children
    Toronto (Canada)

    Une liste plus complète est consultable sur le site de la International League Against Epilepsy.

    Pour aller plus loin


    Références



    Articles liés
    Je n'ai pas de compte : Créer un compte

    Indiquez votre adresse email de compte. Un lien sécurisé vous sera envoyé pour que vous puissiez régénérer votre mot de passe.